Brève histoire de la porcelaine

petit vase en porcelaine gravé, peint aux engobes et émaillé avec arbre aux tournesols
Petit vase arbre aux tournesols
vase rond gravé, avec arbre avec des papillons peints émaillé avec du bleu cobalt
vase avec arbre à papillons pièce unique fait main
vases gravés et décorés aux engobes fabriqués par moi-même, émaillés et cuits trois fois
Vases Hiver/ Eté
Un vase en porcelaine pour illustrer l'Histoire de la porcelaine
Vase à l'arbre de la Connaissance

La porcelaine est née en Chine. Elle apparaît pour la première fois, sous la dynastie Shang, entre 1600 et 1046 avant J-C. C’est un art majeur surtout sous la dynastie des Qing. La porcelaine chinoise comporte une grande part de kaolin et elle est cuite à grand feu entre 1050 et 1300 °C. 

On raconte que c’est Marco Polo , qui entre 1275 et 1291, remarque, lors de son voyage en Chine, une céramique très fine. Il l’appelera « porcellana » du nom d’un coquillage nacré prisé des Romains. L’ouverture de la route des Indes par Vasco de Gama fait connaître la porcelaine aux Médicis puis dans toutes les Cours européennes. les Princes français deviennent de fervents acheteurs de porcelaine. On parlera même d' »or blanc ». 

Les Hollandais, les Portugais, les Anglais et les Français se disputeront pendant des siècles l’importation de la porcelaine chinoise.

En France, l’histoire de la porcelaine est étroitement lié à celle du chocolat. Etonnant non !

Le chocolat, rapporté par les Conquistadors,  est introduit en France en 1615, lors du mariage de Louis XIII et d’ Anne d’Autriche (source: site du château de Versailles). Il entre dans les habitudes des Courtisans de s’offrir des boissons chocolatées dans leurs Salons littéraires. Louis XIV en est un grand amateur. Mais il constate que les Courtisans achètent très cher des services en porcelaine pour boire ce chocolat.

Louis XIV convoque Colbert et lui demande de trouver le secret de la porcelaine chinoise afin de créer en France des Manufactures de porcelaine car hier comme aujourd’hui, le mot d’ordre est d’acheter français. 

Des scientifiques trouvent une composition de terres qu’on va appeler la « porcelaine tendre » car elle ne possède pas la dureté de la porcelaine chinoise. Le secret chinois sera finalement éventé et c’est à Meissen que la première manufacture verra le jour. Cette porcelaine sera connue sous le nom de la porcelaine de Saxe ou de Meissen.

Louis XIV crée la Manufacture de Limoges.

Sous Louis XV, le chocolat est très en vogue grâce à Mme du Barry. Le secret de la porcelaine percé, grâce au Père François-Xavier d’Entrecolles, un Jésuite originaire de Limages, il s’agit de trouver des gisements de kaolin. Deux chercheurs de la manufacture de Limoges, Pierre-Joseph Macquer et Roger Millot, en trouvent à Saint-Yrieix (1768). La Manufacture de Limoges sera  opérationnelle dès 1771 grâce à Turgot. 

Un atelier de porcelaine est crée à Vincennes dans une tour du château royal sous l’influence de la favorite du roi Madame de Pompadour. La manufacture est transférée à Sèvres entre 1753 et 1756. Dès que le kaolin arrive dans la composition de la pate de porcelaine, la manufacture adopte « la porcelaine dure ».

 Des artistes crée de la porcelaine très raffinée. Madame de Pompadour, protectrice de la Manufacture de Sèvres permet le rayonnement européen de la porcelaine de Sèvres. La Couronne contrôle tout le marché français.

 

Dans un prochain article, je vous parlerai de la porcelaine française.